Femme de Président

 

SON SILENCE N'A PAS DE PRIX    


       Je préfère que la Femme (ou son conjoint) du Président de Notre République soit en entier accord avec son Mari (le Président) plutôt qu'en opposition comme l'est, a, ont, été durant ces cinq dernières années celles de Notre Président actuel; et, au niveau de l'état, son silence est primordial et son soutien préférable.

 

        Bien qu'elle doit, devrait se montrer particulièrement  discrète et neutre sur ce qu'elle peut voir, entendre, aucun contrat ne lui impose cette discrétion évidente et obligatoire à ne pas intervenir dans les décisions que le Président peut être amené à prendre : il y va du secret d'état, il y va de notre sécurité, il y va aussi de nos intérêts majeurs.


        Monsieur Hollande n'est pas cet homme tordu qu'on a voulu nous faire croire ; son défaut majeur a été d'être un homme trop gentil, confiant avec ses conjointes (Ségolène, Valérie, Ségolène..)

        Ses sentiments Familiaux ou extra-familiaux l'ont amené à fermer les yeux sur les agissements de ces dernières faisant que le résultat est ce qu'il a été, qu'il est.


        Madame Royal; ou peut être seulement son ancienne équipe du Conseil Régional Poitou-Charentes; a (ont) tout tenté pour s'attribuer mon propre projet de Vie parce qu'il risquait de devenir une vraie solution alternative:


        L'a t'elle fait (l'on t'ils fait) pour s'en servir pour ses (leurs) propres intérêts Privés ou Publics en cherchant à passer ou la faire passer pour la géniale étoile céleste;


        L'a t'elle fait (ou seulement eux) pour empêcher toute amorce possible d'un autre système viable basé sur l'économie des PME et diminuer de fait la prédominance des multinationales, avec, en complément, une réduction du foisonnement des contraintes bureaucratiques. 


        En tout cas, bien que Monsieur Hollande en ait été informé depuis le tout départ, il n'a pas voulu intervenir et l'a (les a) laissé lui pourrir mon projet et son quinquennat; mais mon projet n'est pas mort, l'action de Mr Hollande non plus :


SON ENNEMI était LA FINANCE ; MACRON PARAIT ETRE CETTE FINANCE

COMMENT PEUT'IL LE SOUTENIR ???

   Le jeu pourrait être plus subtile, plus objectif:

Mon propres projet de "pôle Economique et Touristique" est un exemple criant de L'impossibilité de Faire Sans la Finance pour le mettre en oeuvre.       

  

        Depuis le Tout départ, Madame Royal a bien compris Tout

l'Intérêt et Toute la Capacité de Mon Projet, de Mes Projets ; Elle a

tout fait pour se les accaparer avec son équipe Poitevine pour en

paraître l'initiatrice, la géniale penseuse, l'Etoile céleste; à moins

que cette belle équipe de barbouses se soit servi de sa confiance.

   Royal devait espérer redevenir l'Etoile qui a allumé le ciel en 2007;

et a pensé (ou on lui a fait penser) qu'avec l'association de Hamon et

de Macron, elle avait tout pour le faire.

      Monsieur Macron était et est Sa Réussite ou de Son Echec; selon

qu'il soit Hollandais ou Royaliste : Voilà la Question.

      -Mr Macron Hollandais c'est le côté Tout bon ou le Projet Hollande

peut enfin se réaliser (et le mien peut en être Le Laboratoire Eprouvé, Approuvé.

      -Mr Macron Royaliste c'est le mauvais côté (déjà pour moi): dans

cette hypothèse Nous aurions à subir une Victoire des Lobbyings de

Mr Macron avec celle d'une milice Administrative de Mr Hamon promu

par l'équipe Niortaise et Poitevine de Mr Duforestel.

 

        Mr Fillon aurait été compatible; ç'aurait été la solution Droite du

Projet Hollande si Macron avait été Royaliste; et comme j'avais dit au

Conseillé de Mr Retailleau) : la Politique, c'est comme votre Logo

Vendéen : 2 Cœurs entrecroisés avec Une partie commune au centre

et 2 autres parties totalement à Droite et à Gauche.

 

        Un Président(e) a besoin d'un bon équilibre familial car il reste

une personne Humaine : je pense que Mme Macron le lui apporte tout

comme je pense que Mme Fillon apporte à Mr Fillon.


        Je fais confiance dans le CHOIX de Monsieur HOLLANDE;

Contrairement à Nous Tous, il connait parfaitement les Deux et sais

aussi que la France a besoin de son pluralisme.