LES RETRAITES

Encore une fois, j’ai mon grain de sel à y mettre ; la génération qui actuellement profite de la retraite est la génération ou l’économie fonctionnait à plein régime, ou il n’y avait pas de chômage (sauf pour les pas courageux), les salaires permettaient de vivre très correctement et avec une grande sécurité.

Actuellement, les salaires de la plupart permettent juste de vivre et encore sans faire d’excès, pour ceux qui en ont ; il est illogique que cette nouvelle génération continue à payer pour certains de grosses retraites  et pour d'autres des retraites de misère.

Encore une fois, comme l’argent; à l’origine la retraite a été mise en place pour permettre aux anciens de pouvoir continuer à vivre dans de bonnes conditions sans pour autant être dépendants de leurs enfants.

La dépendance de nos anciens, les services des maisons de retraite devraient être financés par ce même régime des retraites sans ponctionner les enfants et petits enfants; sauf bien sûr, le supplément pour les maisons de retraite de luxe qui doit, lui, continuer à être financé par la Famille ( c'est du surplus et non du nécessaire ).

Une personne qui a toujours gagné un salaire modeste se retrouve avec une petite retraite;(je ne vous dis pas pour les Commerçants et les Artisans et aussi leur femmes qui ont généralement travaillé avec leur mari et doivent vivre avec seulement une pension misérable de reconversion) ;alors que celui qui a gagné richement sa vie (certainement dans la plupart des cas de façon complètement méritée...) se retrouve avec une très belle retraite.

Je ne comprends pas comment un ancien riche doit être mieux "retraité" qu’un ancien pauvre, du moins pas avec une telle différence, ils mangent autant et des habits de riche peuvent habiller des pauvres et vis versa; Pour les surplus ils ont dû faire quelques réserves qui peuvent améliorer leur quotidien.

Pour justifier leurs petites retraites on considère généralement (souvent à tors pour les petits) que les Commerçant et les Artisans ont fait leur retraite eux même en capitalisant et investissant en prévision de vivre décemment leurs vieux jours; pourquoi cette différence avec ceux qui ont bénéficié toute leur vie d'une bonne situation; sauf peut être qu’ils ont travaillés plus et ont aussi pris plus de risques.

Les gros salaires de la belle époque en ont aussi largement profité en utilisant le surplus de leur salaire pour capitaliser dans l’immobilier qu’ils louent maintenant à la nouvelle génération et de fait se créent des revenus complémentaires très loin d’être négligeables en exploitant ceux qui n'ont pas les moyens et qui pourtant doivent cotiser pour payer les retraites des premiers; et c'est en majeure partie la nouvelle génération qui , elle, a déjà beaucoup de mal à se trouver du travail et à en vivre.

Je choque certainement mais n’y a-t-il pas une bonne part de vérité ? C’est un constat; la vérité n’est pas bonne pour tous à regarder.

Il faut se serrer les coudes ; pourquoi pas une retraite unique ou déjà avec largement moins de différences; les petits, mieux retraités pourraient mieux vivre et les gros profiteraient moins des avantages acquis dans un autre temps.

Cette solution aurait aussi l’avantage de simplifier de façon impressionnante les démarches à effectuer pour l’obtenir, rendant inutile un nombre tout aussi impressionnant de fonctionnaires qui se triturent l’esprit pour s’y retrouver dans cette jungle ; ils seraient reclassés dans des postes ou l’administration manque par contre cruellement de personnel.

Ce sont aussi nos plus pauvres qui ont le plus de besoins mais ils ne peuvent pas se les payer alors que les grosses retraites peuvent eux mais n'en ont pas besoin et les utilisent à exploiter la pauvreté des autres; n'y a t'il pas une meilleure répartition qui en plus ne manquerait pas de créer du travail répondant ainsi aux besoins de nos jeunes d'en trouver.

A y réfléchir…

                   Mr Claude DAVID