M'étant aperçu que PERSONNE vendait ces Articles et ces Produits,

j'ai saisi l'occasion de pallier à cette carence en les proposant sur mon site

www.accessoires-artiportail.com ; mais il faut croire que je dois déranger

car , au lieu d'être aidé, je n'ai rencontré que des Obstacles et pas des

moindres ; malgré cet acharnement à me faire taire définitivement, je

continue à progresser, il faut croire que les Décideurs (Administratifs,

Politiques, Bancaires) n'ont pas grand chose à faire des désirs des

Personnes dans le besoin.


          J'ai lancé le site en 2011 et n'ai eu aucun soutien de personne ; je

veux bien croire que personnes d'autre a eu cette idée et que, au départ,

sons lancement paraissait particulièrement risqué ; pourtant, déjà, et cela

sans aucun article journaux ou autre, la progression me permettait

d'envisager de beaux jours futurs.


          Le 05 MAI 2012, alors que cette progression se confirmait, je me suis retrouvé à tors en Interdit Bancaire par le Crédit Lyonnais ; cette situation a duré 2 mois, et ce fut ma demande d'explication à la Banque de France qui a mis fin à cette situation fin juin 2012 et n'en ai obtenu la trace écrite qu'en Octobre après avoir soumis le problème au Médiateur Régional de Justice.

 

Je leur ai bien attenté un Procès au travers de ma Protection Juridique

MAAF (comme quoi les Assurances peuvent dès fois servir) et ai enfin

(le 11 Avril 2016) obtenu gain de cause devant le Tribunal de Grande Instance de NIORT avec toutefois quelques incohérences comme celle de n'avoir été aucunement indemnisé, plus encore, ce serait à moi de payer les frais de justice : Il est vrai que dans les habitudes, le puissant à toujours raison au final ; et le faible tors ( je fais appel, on verra bien si çà ce confirme)

 

       Il a été reconnu que le Crédit Lyonnais m'avais injustement mis en

Interdit Bancaire, mais en ce qui concerne l'indemnisation demandée, il a

été jugé qu'il n'y avait pas de preuve à ce que cet Interdit Bancaire ait

influer sur mes Finances ; sachant que derrière il y avait du Politique,

j'avais demandé aussi une enquête administrative qui n'a pas non plus été

retenue.


        Sachant (sans preuve réelle) Qui manoeuvrait derrière çà ; mais aussi par Vraie Conviction Personnelle Réelle et non pas par Construction de Carrière comme pour certains d'ici et d'ailleurs, je suis rentré au Parti Socialiste afin de Mieux connaitre les principaux acteurs locaux ainsi que leur hiérarchie interne.

 

         Je n'ai donc toujours pas éclairci le lien mais ai acquis la ferme

conviction que ce rapport a existé et existe encore et ai la Ferme intention

de le BRISER;

 

         Mes vrais ennuis ont commencés à ce moment là et se sont amplifiés en parallèle de ma progression ; et si Monsieur RETAILLEAU n'était pas venu me secourir en facilitant le transfert de mon siège social dans Son Département en Vendée ; je ne serais plus là pour vous le dire et ne peux qu'être aux côtés de cet Homme. 

 

Donc, défilé des huissiers; pourrissement de ma Comptabilité par mes

comptables (Monsieur Combarel ayant son bureau dans les locaux de la

Communauté d'Agglomération du Niortais, le cabinet Gestélia lié et

hébergé à la Chambre des Métiers).

 

A juste titre, ma belle sœur m'en a voulu à mort du fait qu'elle avait été

mise en responsabilité à la CAN se retrouvant de par sa situation sous les ordres de Monsieur Duforestel (Président de celle-ci au moment), et que mon beau frère était lui-même en poste au Conseil Régional du Poitou-Charentes à un poste important : Ils ont certainement dû se retrouver dans l'obligation de choisir entre leurs places et leur famille rendant cette situation particulièrement difficile à vivre et ; j'ose espérer qu'après, bientôt, cet esprit de Famille pourra se rétablir. 

 

       Enfin, voila comment détruire (ou tenter de s'approprier) quelque chose de généreux et prometteur d'emplois.


       Mon Exercice Vendéen 2015 apporte les preuves irréfutables de ma

Crédibilité, ma Rentabilité, mon énorme capacité de développement et

mon énorme promesse de création d'emplois ; si je ne rencontre pas d'autres nouveaux traquenards.

 

        Le dernier en date a été ce redressement judiciaire à titre personnel :

pas plus justifié mais réel ; la encore ils ont perdus la partie, et moi 6 à

7000 €uros de ma poche ; le but étant de m'empêcher d'acheter l'ancienne laiterie ou j'ai mon siège social, d'acheter l'ancienne usine de ronds de serviette Lièvre et en plus de me piquer mes bâtiments actuels afin de m'empêcher physiquement de continuer mon activité.


         Mon Projet centré sur le Marais Poitevin apportera du travail à beaucoup d'entre nous en permettant avec son développement de faire revivre les bâtiments désafectés des anciennes zones de Vie d'Avant. 

 

    Donc, je fais tout pour faire connaitre ces MANIGANCES afin

qu'elles arrêtent DEFINITIVEMENT de façon à ne plus entraver

Nos efforts à Construire Nos VIES ENSEMBLES.

 

        J'AI TOUT FAIT POUR QUE CA SE SACHE

                                  ET AI    

     MAINTENANT le PLAISIR D'ETRE ENTENDU